Une délibération de simples citoyens pour alimenter le débat public

mardi 14 mars 2006
par  Comité de pilotage de l’Atelier citoyen

L’organisation d’un débat public sur une politique générale et non sur un projet particulier réclame la mise en place de formes de participation adaptées pour remplir les principes qui fondent la confiance du public. C’est pourquoi la Commission particulière du débat public a souhaité organiser dans le cadre de ce débat public un Atelier citoyen, en s’inspirant des conférences de citoyens organisées à l’origine par l’office danois d’évaluation technologique (l’équivalent de notre Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques).

Pour répondre à la détérioration de la situation des transports dans la vallée du Rhône et vers l’Espagne, les solutions habituelles ne suffisent plus. Le débat public est ouvert pour définir une politique plus globale. Mais la politique de transport à mettre en œuvre qui respecte l’environnement et la santé est l’objet de controverses. La principale originalité de l’atelier citoyen est alors d’instaurer un dialogue direct sur ces controverses entre des experts et de simples citoyens lors de l’Audition citoyenne. Pour que cette audition publique soit enrichissante, les citoyens auront été préalablement informés des questions qui font débat, pour qu’ils puissent formuler leur propre avis sur la politique à mettre en œuvre. L’Atelier citoyen est ainsi une manière d’associer des citoyens à la formation des choix publics. Son organisation est une première dans le cadre d’un débat décidé par la Commission nationale du débat public.

Plus précisément, ce qui intéresse d’abord la Commission particulière du débat public, c’est que :
- des citoyens exposent leur perception du fonctionnement actuel et futur des transports dans la vallée du Rhône et vers l’Espagne,
- et formulent les problèmes auxquels il leur semble nécessaire d’apporter des solutions.

La Commission particulière du débat public attend ensuite que :
- l’Atelier citoyen alimente le débat public par des considérations argumentées sur les orientations pour le futur de la politique des transports et les mesures qu’il faut mettre en oeuvre rapidement pour infléchir les tendances actuelles.

C’est par le débat et le dialogue entre les différentes sensibilités rassemblées dans l’Atelier citoyen qu’émergera une intelligence collective sur la politique des transports dans la vallée du Rhône et l’arc languedocien. Celle-ci viendra enrichir les points de vue émanant de collectivités publiques, d’organismes économiques, d’organisations socioprofessionnelles et d’associations qui s’exprimeront dans le débat public.

Un Comité de pilotage a été constitué par la Commission particulière du débat public pour organiser l’atelier citoyen de manière autonome et neutre. Sa composition reflète la pluralité des sensibilités dans le domaine des transports de voyageurs et de marchandises. Ce comité garantit la diversité du groupe de citoyens recrutés par l’IFOP. Il sélectionne les formateurs pouvant intervenir durant la formation dont il garantit le pluralisme. Il aide le groupe de citoyens dans le choix des experts qui débattent avec eux lors de l’Audition citoyenne dont il garantit le caractère contradictoire.


Commentaires  forum ferme

Navigation

Articles de la rubrique